Accueil > Yakoutie > ... par des yakoutes > Les boeufs musqués

Les boeufs musqués


Les premières entreprises de capture d'animaux pour la création d'une ferme de boeufs musqués eurent lieu au Canada à l'initiative et avec la participation active de Djone Tille entre 1954 et 1995. D'abord, Tille a élevé les veaux capturés dans cette ferme et a testé l'intérêt de la croissance du cheptel en captivité. Après les résultats positifs obtenus en 1964-1965, il a créé près de la ville Ferbenksse un élevage de boeufs musqués de 33 veaux capturés sur l'île Nounivake de l'État d'Alaska. Plus tard, on a transféré le troupeau d'animaux à Palmère. En 1999, cette ferme "Oumingmake" a célébré ses 30 ans.

En 1992, Pamela Grovesse a publié le livre "Une économie des boeufs musqués ". Ce livre traite de la taxonomie, de l'écologie, du traitement des animaux, de la construction des enclos, des pâturages, de l'affouragement, des soins vétérinaires, de la reproduction, de la naissance, de la jeunesse et du traitement des jeunes veaux, de la récolte du kivioute etc.

Selon les statistiques officielles mondiales on a créé plus de 11 fermes-élevages qui s'occupent de la domestication du boeuf musqué et de la tonte de la laine (kivioute). Kivioute - une des fibres de laine parmi les plus rares, excellente et 8 fois plus chaude que la laine du mouton. On tire une récolte plus importante des femelles que des mâles. Le poids moyen du kivioute par individu est de 2,5 kg. Le fil du kivioute est de haute qualité. Avec celui-ci, on fabrique des produits (des chapeaux, des échappes et des tuniques).

Maintenant, retournons en Yakoutie. L'idée de la création des élevages des boeufs musqués a mûri dans le Département. Mais son application dans la pratique commença en 2001, quand l'ex-président de la société par actions "Alrossa", Chtirove a accédé à la demande de création du premier élevage "Les diamants vifs de Yakoutie" dans la République. Début juin 2001, on a attrapé 10 veaux, qui furent amenés dans le terrain de la communauté "Oulakhane Kyoele" de la région d'Anabare, 5-dans le bourg Taasse-Yriakhe et 2-dans le zoo républicain "Orto Doïdou". Dans l'Oulakhane Kyoele, les veaux se trouvaient sous la garde du membre de la communauté D.D. Egorove. L'élevage des boeufs musqués "Les diamants vifs de Yakoutie" dans la région de Mirniy est à la base des élevages créés. Les veaux nés en 2001 ont parfaitement passé l'hiver deux fois.

On a organisé les 4 fermes-élevages de veaux: la réserve "Kharyalakhe" de la région Gorniy ( 3 veaux ), le terrain Vilioutchane de la région de Suntar (5), le village Taasse-Yriakhe de Mirniy (13), la communauté "Kirbey" de la région d'Oleniok, dans lesquels on a construit des enclos, des granges à foin et des crèches. Le but de ces fermes est de prouver par la pratique que l'élevage des boeufs musqués est économiquement avantageux dans les différentes zones géographiques et en même temps d'opérer le travail de domestication des animaux.

Le potentiel du projet de domestication du boeuf musqué est déjà évident parce qu'il est tranquille, on le domestique facilement, il n'a pas peur des oestres de la peau et des petits insectes (le moustique, le moucheron), aussi, il est capable de vivre dans un espace relativement limité. La conduite de groupe des boeufs musqués offre l'avantage d'une grande facilité.


Назарова Мария Петровна